• Poème quotidien

    De la Cantilène de sainte Eulalie aux créations poétiques contemporaines les plus récentes, des milliers de poèmes dorment entre les couvertures de recueils qu’on n’ouvre, plus que jamais, jamais… ou presque. Voici pour vous, chaque jour, une part de l’héritage que nous ont laissé les Villon le vagabond, Marot le marrant, Ronsard l’ardent, Chénier le sacrifié, Lamartine le lyrique, Baudelaire le cynique, Verlaine la douceur, Rimbaud l’inventeur, Apollinaire l’aventureux, le merveilleux Aragon, et autres soleils des mots. Lisez ces poèmes lentement, dites-les à voix basse ou criez-les sur les toits de votre vie personnelle, apprenez-les, deux vers par jour, devenez ivre de beauté dès l’aube ; et si d’aventure, le réveil sournois et brutal vous surprend dans la traversée de la nuit, prenez place dans la barque des mots, laissez-vous aller, bercer vers la rive enchantée de la pensée.

    Prends garde à la douceur des choses

    by  • 29 juin 2016 • Poème quotidien • 0 Comments

    Vincent Van Gogh, les Alyscans, Arles, 1888

    Vincent Van Gogh, les Alyscans, Arles, 1888 En Arles Dans Arles où sont les Alyscans, Quand l’ombre est rouge sous les roses, Et clair le temps,   Prends garde à la douceur des choses. Lorsque tu sens battre sans cause Ton cœur trop lourd,   Et que se taisent les colombes : Parle tout bas, si c’est d’amour, Au bord des tombes.   Paul-Jean Toulet – Contrerimes, 1921   Paul-Jean...

    Read more →

    Pauvre Théophile de Viau !

    by  • 20 juin 2016 • Poème quotidien • 0 Comments

    Clairac, en Agenais (Lot-et-Garonne).

        Clairac, en Agenais (Lot-et-Garonne). Extrait de « La Littérature française pour les Nuls », 2e édition, éditions First, 2014. « Théophile de Viau, né en 1590 à Clairac, en Agenais, vous êtes condamné à mort pour crime de lèse-majesté divine. Vous serez conduit pieds nus, la corde au cou devant Notre-Dame de Paris, vous y ferez amende honorable en...

    Read more →

    L’ « humble » tonnelle de Verlaine

    by  • 17 mai 2016 • Poème quotidien • 0 Comments

    Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle...

    Pailletant chaque fleur d’une humide étincelle… Extrait de La Poésie française pour les Nuls, éditions First, 2010. Tout est délicat, précieux, élégant et fin dans l’écriture de Verlaine. L’évocation se construit parfois sur une sorte de mise en retrait du réel, sur son atténuation par l’emploi de mots qui eux aussi semblent s’effacer pour ouvrir le...

    Read more →